, , ,

Aperçu du livre : L’homme et son évolution possible

L’Homme et son évolution possible est un petit livre d’une centaine de pages à peine qui est une retranscription de 5 conférences (et une session de questions/réponses) d’Ouspensky tenu pendant les années trente du siècle dernier à New York. L’auteur donne les résultats de ses recherches sur l’être humain qui sont complétement issues de l’enseignement du maître George Ivanovitch Gurjieff. Ce livre est très plaisant à lire avec des petits schémas et une façon de s’exprimer qui est claire.

Notre idée fondamentale est que l’homme tel que nous le connaissons n’est pas un être accompli. La nature le développe jusqu’à un certain point, puis l’abandonne à lui-même et le laisse se développer d’avantage au moyen de ses propres efforts et de sa propre initiative, ou vivre et mourir comme il est né, ou bien encore dégénérer et perdre toute capacité d’évolution.

Extrait du livre.

Pour ceux qui sont familiarisés avec l’enseignement de Gurdjieff, ce livre parle des thèmes comme :

Parallèle entre la psychologie moderne et la métaphysique, l’homme n’est pas un être accompli, les personnalités multiples intérieures, les différents stades de la conscience, les sept fonctions de la machine humaine, l’essence et la personnalité, les mensonges que l’on se raconte, l’étude de soi, les 7 types d’hommes, les quatre centres (intellectuel, émotionnel, moteur et instinctif) avec leurs vitesses d’exécution et leurs divisions, le sacrifice de sa souffrance, la connaissance objective.

Je vous recommande L’Homme et son évolution possible pour deux raisons, la première c’est que si vous avez lu Fragments d’un enseignement inconnu il y a quelques mois/années, ce livre saura simplement vous remettre en mémoire certains aspects importants de l’enseignement de Gurdjieff. La deuxième raison est que c’est un petit livre et qui vous permettra très rapidement de vous faire un avis sur l’enseignement de ce maître avant d’attaquer un livre plus imposant.

 

, , ,

Aperçu du livre : La vie n’est réelle que lorsque « Je suis »

La vie n’est réelle que lorsque « Je suis » se découpe en plusieurs parties. Un avant propos, un prologue, une introduction, la retranscription de 5 conférences (dont une partielle) faite à New York dans les années trente du siècle dernier et d’un dernier chapitre sur le monde intérieur et extérieur de l’homme (lui aussi jamais terminé par l’auteur). Tout cela en 200 pages dont 90 tout de même pour les premières parties (avant-propos de Jeanne De Salzmann, prologue et introduction).

Je conseille pour la lecture de ce livre, d’avoir déjà lu l’autobiographie de l’auteur qui s’intitule « Rencontre avec des hommes remarquables ». Cela permet de mieux situer les propos de l’auteur car il raconte beaucoup d’anecdotes de sa vie, ce qui peut être ennuyant si vous ne vous intéressez qu’à l’enseignement de cet homme et non son histoire. Pour ma part, ces passages autobiographique m’ont plu car ils permettent d’en apprendre plus sur la façon de pensée d’un homme qui a atteint une très grande connaissance de l’être humain et comment cela l’influence dans son raisonnement par exemple.

Lire la suite